Comptabilité créative

La comptabilité créative sert à désigner la totalité des techniques utilisées en comptabilité par une entreprise pour modifier légalement la présentation de ses comptes dans un sens plus favorable à ses attentes.


Catégories :

Comptabilité générale - Comptabilité

Recherche sur Google Images :


Source image : amazon.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • les obligations comptables en entreprise individuelle, ... Est-ce envisageable ? Merci. Répondre à ce message... (contrairement aux provisions sur stocks, mais cela devient de la comptabilité créative, nous n'en sommes pas là).... (source : aide-creation-entreprise)
  • Gouvernement d'entreprise, Enjeux managériaux, comptables et financiers», Editions.... Attribution de Stock Options au personnel», Comptabilité Créative, ... (source : obelix1.umh.ac)

La comptabilité créative sert à désigner la totalité des techniques utilisées en comptabilité par une entreprise pour modifier légalement la présentation de ses comptes dans un sens plus favorable à ses attentes.

Cette expression correspond à la traduction de l'expression anglo-saxonne «creative accounting» (positivisme comptable de l'Ecole de Rochester). On parle aussi de «comptabilité imaginative», ou de «comptabilité d'intention». Cette dernière expression, plus péjorative peut-être, suggère cependant que la présentation des comptes n'est pas une opération dénuée d'arrière-pensées de la part de l'entreprise.

Enjeux de la comptabilité créative

La comptabilité cherche en particulier à évaluer la valeur de l'entreprise ou son aptitude à créer un profit, mais elle peut aussi être utilisée pour légitimer des décisions de gestion qui ne seraient pas dans l'intérêt de l'ensemble des parties prenantes, d'où les scandales financiers et comptables d'Enron, de WorldCom, de Parmalat, etc., qui ont connu un retentissement spécifiquement important.

La comptabilité créative est cependant un mal indispensable.
L'évaluation du risque, par exemple pour évaluer la valeur de l'entreprise, est indispensable mais fréquemment subjective, et ceci même avec l'utilisation de techniques respectant les traditions.
De plus, évaluer à la valeur de marché (et pas à la valeur historique) peut porter à caution, sachant que ceci implique l'idée de pouvoir toujours être capable de vendre à cette valeur. Cependant utiliser ce mode d'évaluation sert à réaliser des estimations globales quelquefois plus pertinentes en toute sincérité. Ces techniques servent aussi à lisser légalement les dividendes des grandes entreprises pour rassurer les investisseurs. Ces techniques jouent par conséquent un rôle important dans la stabilisation du contexte de financement international. Les grandes entreprises européennes ont d'ailleurs longtemps souffert de devoir amortir toujours leur Goodwill (écart d'acquisition représentant l'immobilisation incorporelle de l'entreprise), ce qui diminuait artificiellement leurs profits, contrairement aux normes comptables aux États-Unis.

La comptabilité créative a cependant un coût. Le calcul du résultat fiscal peut impliquer une double comptabilisation si celle-ci ne correspond pas à la comptabilité imposée par le fisc. Qui plus est , la bonne nouvelle génèrée par une comptabilité créative devra toujours être payée fiscalement un jour.

Dans un contexte où une information comptable et financière (simple) joue un rôle spécifiquement important, il est devenu indispensable de préciser et d'harmoniser les pratiques comptables. C'est aujourd'hui le cas avec les normes internationales (IFRS) et la convergence des normes des pays de l'union européenne. Le renforcement des normes d'audit des commissaires aux comptes et des institutions tendent progressivement à assurer la transparence des comptes. La comptabilité peut être aussi retravaillée par l'analyse des flux de trésorerie (méthode EVA, tableau de flux de trésorerie... ) pour saisir avec une grande pertinence la réalité de la santé des entreprises.

Techniques de comptabilité créative

La comptabilité n'est pas - au contraire de ce que pense quelquefois l'opinion publique - une science exacte. Certaines évaluations peuvent être effectuées avec une certaine marge de liberté d'appréciation. Qui plus est , face à un problème donné (amortissement d'une immobilisation), l'entreprise dispose de plusieurs choix (quelquefois sans retour). Liberté d'appréciation, possibilités de choix : il est dans ce cas tentant de choisir la solution qui convient le mieux à ce que l'entreprise prétend démontrer lors de la présentation de ses comptes, sans pour tout autant qu'on puisse parler de fraude au sens strict, mais plutôt d'habillage légal.

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : comptabilité - entreprise - envisageable - créative - techniques - adopter - politique - comptes - comptable - valeur - sert - cependant - évaluer - profit - évaluation - quelquefois - normes - présentation - expression - important -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Comptabilit%C3%A9_cr%C3%A9ative.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu