Économie d'échelle

Une économie d'échelle correspond à la baisse du coût unitaire d'un produit qu'obtient une entreprise en accroissant la quantité de sa production.



Catégories :

Microéconomie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Une économie d'échelle est l'accroissement de l'efficience d'une entreprise grâce à la baisse du coût unitaire des produits obtenue en augmentant la... (source : economie.trader-finance)
  • ... Une économie d'échelle est l'accroissement de l'efficience d'une entreprise grâce à la baisse du coût unitaire des produits obtenue en ... (source : doc-etudiant)
  • *Malgré les économies réalisées sur les intrants, les coûts de production... la recherche d'économie d'échelle est interdite par les conditions mêmes de ... (source : universalis)

Une économie d'échelle correspond à la baisse du coût unitaire d'un produit qu'obtient une entreprise en accroissant la quantité de sa production. On parlera ainsi d'économie d'échelle si chaque bien produit coûte moins cher à produire quand les quantités produites (économies d'échelle comparé au coût de production) ou vendues (économies d'échelle comparé au coût de revient) augmentent.

L'accroissement de la production de Q vers Q 2 provoque une baisse du coût moyen unitaire de C vers C 1

Quoique proche, c'est une notion différente des rendements d'échelle : les économies d'échelle mettent ici en relation le coût de production unitaire suivant les quantités produites alors que les rendements d'échelle mettent en relation les quantités produites selon le volume de facteurs mis en œuvre. Un rendement d'échelle croissant correspond ainsi à une économie d'échelle en termes de coût de production.

Enjeux des économies d'échelle

Économie d'échelle et élasticité prix

Les économies d'échelle sont un enjeu important pour les entreprises, en ce qu'elles leur permettent d'accroître les gains des apporteurs de capitaux. En effet, si l'entreprise ne modifie pas son prix toutes choses identiques d'autre part (des coûts), elle accroît sa marge bénéficiaire. Si elle baisse son prix, elle verra la demande pour ses produits augmenter, à proportion de l'élasticité prix de la demande. Les entreprises recherchent ainsi activement à obtenir des économies d'échelle.

Économie d'échelle et marketing

Les économies d'échelle sont directement liées à la nature de l'activité comme le marketing, car les économies se font à partir de calculs de coûts fixes et du montant des ventes. C'est pour cette raison qu'il est de la co-responsabilité du service marketing de stimuler des offres caractérisées par l'aptitude à générer des économies d'échelle. Les services qui font office de gestion de la qualité sont aussi co-responsables au sein de l'organisation des économies d'échelle mais par le perfectionnement du capital immatériel.

Le marketing est fréquemment initiateur des nouvelles offres. C'est par conséquent sous sa co-responsabilité que naît le coût de production et par conséquent les économies d'échelle. Cependant, les frais commerciaux ne sont pas inclus dans le coût de production, mais uniquement dans le coût de revient. Ainsi le marketing doit évaluer la couverture des frais fixes avec ou sans frais commerciaux, c'est-à-dire comparé au coût de revient et au coût de production. Le marketing est spécifiquement concerné par le calcul du coût de production par les coûts cibles car il peut être construit à partir d'une étude de marché.

La comparaison du coût de production et du coût de revient permet d'évaluer le prix de l'action du marketing comparé au succès de la vente du produit.

Causes des économies d'échelle

Une cause principale des économies d'échelle tient dans la présence de coûts fixes (incluant ou non les frais commerciaux) dans toute production économique, comme par exemple l'achat d'un siège social, la location d'un bâtiment ou la mise en place d'une infrastructure de réseau. Ainsi, en accroissant le volume de sa production, une entreprise pourra répartir ces coûts fixes sur davantage de produits, ce qui permettra une baisse du coût unitaire, pour tout autant que les coûts variables restent fixes.

A titre d'exemple, une entreprise automobile obtiendra d'importantes économies d'échelle si elle répartit le coût de la mise en service d'une chaîne de production sur davantage de voitures, en cas d'augmentation de la production.

Les économies d'échelle sont par conséquent spécifiquement importantes dans les secteurs économiques où les coûts fixes sont élevés, comme dans de nombreuses activités fondées sur une infrastructure de réseau (activité ferroviaire, production électrique, etc. ) ou impliquant des investissement en recherche et développement élevés (cas de l'industrie aéronautique). Occasionnellemen, les économies d'échelle peuvent être si importantes qu'elles amènent à des situations de monopole naturel.

Il existe d'autres causes à la présence d'économies d'échelle. Ainsi, les entreprises ont fréquemment la possibilité d'obtenir des conditions commerciales plus avantageuses de la part des fournisseurs de l'entreprise en cas d'accroissement du volume d'achat. Une plus grande taille permet aussi à l'entreprise d'obtenir des conditions financières plus favorables pour ses emprunts : taux d'intérêt plus faible de la part des banques, accès à une gamme plus large de produits financiers, etc. D'autre part, une taille plus importante permet quelquefois de perfectionner l'efficacité organisationnelle de l'entreprise en accroissant la spécialisation des employés.

Outil théorique d'évaluation des économies d'échelle

Les économies d'échelle peuvent être évaluées par l'évolution du coût unitaire (coût de production/nombre de produits ou coût de revient/nombre de produits vendus) entre deux niveaux d'activité différents à structure de production et vente semblable.

Un indicateur efficace du dépassement du seuil de rentabilité est :

(CACV) / CF > 0

Avec CA : chiffre d'affaires de l'offre vendue.

CV : coût cible variable de l'offre vendue (ou uniquement produite).
CF : coût cible fixe de l'offre vendue (ou uniquement produite).

La comparaison du coût de production et du coût de revient permet d'évaluer la valeur de l'action du marketing dans le succès de la vente du produit.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : coût - échelle - économie - production - entreprise - produit - marketing - fixes - revient - unitaire - produites - prix - offres - baisse - quantité - comparé - vendues - part - activité - ventes - frais - importantes -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomies_d%27%C3%A9chelle.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu