Progiciel de gestion intégré

Un Progiciel de gestion intégré est, selon le grand dictionnaire terminologique, un «logiciel qui sert à gérer la totalité des processus opérationnels d'une entreprise, en intégrant la totalité des fonctions de cette dernière comme la gestion des ressources humaines,...


Catégories :

Progiciel de gestion intégré

Définitions :

  • (PGI) ou Enterprise Ressources Planning (ERP)  : progiciel qui sert à gérer les processus d'une entreprise et de partager les informations entre les métiers par le biais d'une base de données unique.... (source : insee)

Un Progiciel de gestion intégré (PGI, terme recommandé en France par la DGLFLF[1] et au Canada par l'OQLF) (en anglais Enterprise Resource Planning ou ERP) est , selon le grand dictionnaire terminologique, un «logiciel qui sert à gérer la totalité des processus opérationnels d'une entreprise, en intégrant la totalité des fonctions de cette dernière comme la gestion des ressources humaines, la gestion comptable, financière, mais également la vente, la distribution, l'approvisionnement, le commerce électronique

Le terme ERP provient du nom des méthodes de Planification des besoins en composants suivant l'intégration de plus en plus poussée des fonctions de gestion de l'entreprise :

Le principe fondateur d'un ERP est de construire des applications informatiques (paie, comptabilité, gestion de stocks…) de manière modulaire (modules indépendants entre eux) tout en partageant une base de données unique et commune. Cela crée une différence importante avec la situation préexistante (les applications sur mesure existant avant les ERP) car les données sont désormais supposées standardisées et partagées, ce qui élimine les saisies multiples et évite (en théorie) l'ambiguïté des données multiples de même nature (exemple : société TRUC, TRUC SA et Sté TRUC…).

L'autre principe qui caractérise un ERP est l'usage systématique de ce qu'on nomme un moteur de workflow (qui n'est pas forcément visible de l'utilisateur), et qui permet, quand une donnée est entrée dans le dispositif d'information, de la propager dans l'ensemble des modules du dispositif qui en ont besoin, selon une programmation prédéfinie.

Ainsi, on peut parler d'ERP quand on est en présence d'un système d'information composé de plusieurs applications partageant une seule et même base de données, par le biais d'un dispositif automatisé prédéfini peut-être paramétrable (un moteur de workflow).

Utilisation

Un ERP peut être orienté selon le métier de l'utilisateur. En gestion de production, un MRP forme le module central tandis qu'une entreprise de négoce développera davantage la gestion de stock et la logistique. Il existe toujours des modules de relation clients ou des modules financiers.

Véritable cerveau de l'entreprise, l'ERP permet une gestion globale et simplifiée, le choix du logiciel et la finition de l'intégration sont capitaux. Un ERP doit être personnalisé à la société, pour cela un intégrateur est fréquemment indispensable pour la mise en place et le déploiement.

Données

La base de données d'un ERP contient l'ensemble des informations nécessaires à l'entreprise, communes aux divers modules. La première table est la table des produits. Puis selon l'orientation de l'entreprise, contient les nomenclatures, les gammes, les matières premières, les capacités de production, les quantités. D'un autre côté sont gérés les clients et ou les fournisseurs, mais aussi leurs commandes ou livraisons, jusqu'aux catalogues des fournisseurs. Un troisième aspect contiendra les stocks, les durées de conservations, les délais d'acheminement des transporteurs. Enfin, mais la liste est loin d'être exhaustive, on trouve presque toujours les tables relatives aux aspects financier de l'entreprise.

Spécificité

Bien programmé et sous réserve d'accords préalables, un ERP/PGI est aussi capable de communiquer avec les fournisseurs pour recommander les matières premières courantes ou avec les transporteurs. Ses échanges se font le plus fréquemment par messagerie.

Les principaux éditeurs d'ERP/PGI sont regroupés au sein d'associations :

Avantages

Les ERP/PGI (opposés aux applications dédiées) présentent plusieurs avantages :

Ce dernier point est essentiel et la mise en œuvre d'un ERP/PGI dans une entreprise est souvent associée à une révision en profondeur de l'organisation des tâches ainsi qu'à une optimisation et standardisation des processus, en s'appuyant sur le «cadre normatif» de l'ERP/PGI.

Les ERP/PGI vont pouvoir gérer et prendre en charge :

NB : L'intérêt de faire l'acquisition d'un PGI, au niveau de la comptabilité, est la création des écritures comptables en temps réel, et en automatique. C'est un outil de productivité car il sert à supprimer les saisies redondantes, et de partager une information plus fiable. L'utilisation d'une base de donnée unique sert à rassembler la totalité des données et d'assurer ainsi une mise-à-jour constante de ces données.

Inconvénients

Les ERP/PGI ne sont cependant pas exempts d'inconvénients :

Une offre intégrée apparaît avec des produits d'inspiration bureautique reposant sur les dispositifs de gestion de bases de données les plus diffusées du marché : MSSQL, MySQL, Oracle, DB2. Ces produits sont le plus souvent diffusés par des éditeurs spécialisés en Gestion de la Production. Les inconvénients cités ici sont alors moindres.

De plus, l'émergence récente de plusieurs ERP libres sert à minimiser les inconvénients de coût (liés à l'acquisition des licences logicielles), de rigidité et en particulier de captivité. L'utilisation de formats ouverts favorise aussi les échanges de données, en interne et vers l'extérieur.

Pour finir, la pérennité de l'éditeur est un élément majeur à vérifier avant de s'engager dans un projet ERP. Le vrai coût est celui du temps passé en interne, plus que celui de l'achat des licences. La validité du modèle économique du partenaire retenu, dans le temps, est un critère essentiel. Quel que soit le produit retenu, à méthode de travail égale et périmètre fonctionnel semblable, les coûts ne sont pas nécessairement particulièrement éloignés d'une société à l'autre lorsque on compare les acteurs historiques qui durent dans cet environnement particulièrement concurrentiel.

Impact

Les progiciels de gestion intégrés autorisent l'entreprise une meilleure maîtrise de ses activités de production. Le paradigme sur lequel ils se basent repose principalement sur une optimisation de l'utilisation des ressources, qu'elles soient humaines ou matérielles. Le PGI induit par conséquent une orientation stratégique vers la réduction des coûts comme vecteur essentiel de la création de valeur par conséquent de la croissance de l'entreprise. Ce modèle est critiqué depuis le début des années 1990 car il met l'entreprise (et peut-être ses fournisseurs) au centre de l'attention, au détriment du client. Les principaux éditeurs de PGI se sont par conséquent efforcés d'intégrer des fonctionnalités marketing afin d'évoluer vers le nouveau modèle de la gestion de la relation client.

Les progiciels de gestion intégrés ont connu leur essor en profitant de l'évolution indispensable des dispositifs d'information pour le passage à l'an 2000 puis pour la mise en place de l'euro. En effet, il était séduisant de remplacer l'ensemble des logiciels de gestion de l'entreprise par un progiciel intégré à la pointe de la technologie plutôt que d'engager des corrections des programmes existants plus ou moins anciens.

Si cette démarche a quelquefois donné lieu à des démarrages dans l'urgence, l'enjeu de la mise en place d'un PGI actuellement n'est plus de passer l'an 2000, mais d'optimiser la gestion des flux logistiques et financiers de l'entreprise. Dans ce contexte, les logiciels de niche deviennent de plus en plus concurrentiels face à de grands PGI qui, certes, ont une vaste couverture fonctionnelle, mais qui, une fois sortis de leur cœur de métier, traitent de manière plus complexe (voire moyenne) certaines fonctions. D'autre part, l'intégration technique des traitements et des données arrive à un niveau de complexité à la limite du gérable (une correction pouvant avoir des impacts sur tout un ensemble de fonction, avec fréquemment des corrections pré-requises, co-requises et sous-requises). La majorité de ces progiciels ont désormais un module dédié à la gestion de ces corrections (le module qui gère les modules).

Il faut aussi remarquer que les exigences de développement durable apparues depuis l'an 2000 ne faisaient pas partie des fonctions proposées en standard par les grands progiciels de gestion intégrés, qui retenaient en particulier des critères financiers. Les évolutions récentes ont conduit certains éditeurs à intégrer des fonctionnalités de mise en conformité réglementaire dans le cadre de la gestion des risques, pour satisfaire les exigences de développement durable.

Un virage fonctionnel et technique est en passe d'être pris vers la distribution des fonctions en différentes applications, indépendantes techniquement et interfacées avec le noyau du PGI, le tout agencé autour d'un EAI. Cette architecture permettra d'intégrer des applications centrées sur une fonction ou un métier spécifique, conciliant ainsi la profondeur métier avec l'intégration, tout en gardant l'indépendance de maintenance de chaque application. On peut citer

  • la gestion des dépôts (IMS ou WMS),
  • la gestion des ateliers (MES),
  • la gestion des laboratoires (LIMS),
  • la gestion de la relation client (CRM),
  • la gestion de la chaine logistique (SCM),
  • la gestion de la maintenance (GMAO),
  • etc.

Cette démarche est actuellement embryonnaire, tant au niveau de la performance des architectures techniques que des méthodes de construction fonctionnelle de telles solutions. Mais l'évolution est engagée depuis quelques années dans la structure technique des progiciels et s'accélère.

Notes et références

  1. Journal officiel du 30/01/2005, voir FranceTerme
  2. Les ERP, 26 mars 2004, M. Volle

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"IRIUM 10 est un progiciel de"

L'image ci-contre est extraite du site hellopro.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (800 × 594 - 73 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : erp - gestion - entreprise - pgi - données - mise - modules - progiciel - application - coûts - processus - information - fonctions - besoins - clients - éditeurs - dispositif - intégré - logiciel - première - production - base - financiers - maintenance - selon - sert - totalité - ressources - comptable - planification -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Progiciel_de_gestion_int%C3%A9gr%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu